AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

— I'm here since : 22/12/2010
— Messages : 41
— Avatar : Kim Beom

MessageSujet: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul Dim 26 Déc - 16:50

    Comment l’Ost de son drama préféré qu’il avait mis pour réveil pouvait sonner si faux aux oreilles du jeune Baek Sung Ji ? Une seule réponse plausible : un lendemain de cuite ou plutôt d’une soirée le finissant tôt dans la matinée !

    Après une journée de travail acharné (mouhahaha on a faillit y croire), Sung Ji avait décidé de passer la nuit en compagnie de ses collègues et rejoint par des créatures de la nuit. Autant dire que ce fut une soirée des plus mouvementées et elle avait duré pendant des heures et des heures avant que le jeune homme ne s’aperçoive qu’on entamait déjà une nouvelle journée quand lui allait se coucher. Ce fut à 4h du matin, après avoir soigneusement fermé la porte d’entrée à clef, enlever ses chaussures et traverser le couloir à pas de loup qu’il se laissa tomber, comme un gros ours bien loin d’être gracieux, sur son lit frais et qu’il s’endormit tout habillé.

    Ce fut comme je le disais plus haut, la sonnerie de son réveil qui l’extirpa des bras de morphée où pourtant il était bien accroché. Quel con de ne pas l’avoir éteint alors qu’aujourd’hui il était en repos et c’est dans cette conclusion qu’il se rendormis après s’être mis en mode anguille pour extirper ses vêtements et se fourrer dans la couette.

    6h c’est trop tôt, 10h30 c’est mieux ! C’est l’heure que décidèrent les yeux du jeune coréen pour s’ouvrir une bonne fois pour toute. Clignant les yeux pour s’habituer à la clarté de la pièce, c’est avec une inspiration profonde que le jeune homme se retourna sur le dos, visage face à la fenêtre, rayons du soleil plein phare dans ses nyeux nyeux. Un grognement se fit entendre avant de prendre son élan et se mettre en position assise et s’étirer comme une gazelle, laissant enfin ses épaules retombés. Oui autant le dire, le matin Sung Ji est une vrai loque. Il a beau mettre les pieds sur son tapis, bailler de tout son être et se frotter le visage pour tenter de se réveiller, c’est toujours la tête dans son derrière et en laissant glisser ses pieds sur le parquet qu’il débarque dans le salon.
    Le première personne a lui souhaiter une bonne journée n’est autre que le chat de la famille, enfin plus le chat de Ga Eul que celui du jeune homme (ça c’est ce qu’il veut montrer car enfin de compte il l’aime bien cette petite bête). Cette petite bête à d’ailleurs une manière bien à elle de souhaiter la bienvenue.
    A croire qu’elle est une fanatique des pieds du garçon, elle a tendance à lui sauter sur les pieds et à les lui mordiller quand il est pied nu ou alors à grignoter la moumoute de ses pantoufles.
    Ce matin, ce fut au gros orteil de Sung Ji que le chaton s’attaqua après lui avoir sauter dessus si subitement. Un cri de douleur causé par les petites dents du félin fit déguerpir l’animal partis se cacher avant de se prendre un coup de pied sur le derrière.
    Le jeune homme étant du genre doudouille retrouva sa jeune amie dans la cuisine et s’installa sur le tabouret de bar tout en râlant

    - T’aurait mieux fait d’être aveugle le jour où tu as vu cte truc, jte jure.

    Il se pencha alors pour tripoter son gros orteil de pied et renchérit d’une voix plus aiguë et de manière consterné

    - Et elle m’a troué ma chaussette en plus, saleté de chat. Je te jure que si je t’attrape, je ne donne pas cher de tes poils

    Acheva-t-il en la pointant du doigt à travers la piece.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 22/12/2010
— Messages : 40
— Pseudo : Jiyuu
— Avatar : Park Seon Yeon
— Age : 29

MessageSujet: Re: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul Dim 26 Déc - 20:16

Une journée sans cours. Une journée sans boulot. Une journée de liberté penseraient certains ! Et franchement Ga Eul aurait adoré faire partie de ce groupe de joyeux penseurs… mais voilà, son esprit avait décidé que le réveil serait à huit heures, alors ce ne fut pas avec une seule seconde de retard qu’elle ouvrit les yeux ronds comme des billes à cette heure précise. Ce fut dans un grognement tout ce qu’il y a de moins féminin que la demoiselle saisit son cellulaire qui trainait sur sa table de chevet, non loin d’elle. Un soupir s’échappa de ses lèvres lorsque ses yeux se posèrent sur son écran lumineux. Elle qui rêvait d’une grasse matinée, c’était décidemment bel et bien raté. Passant une main sur ses yeux endoloris par le réveil, elle se redressa de son lit en repoussant d’un même mouvement l’épaisse couverture qui la couvrait jusqu’à présent. Au même instant la porte de sa chambre – qui avait été mal fermée la veille – s’ouvrit doucement et une toute petite boule de poil arriva en dandinant rapidement.

« Byul, mon chou~ Aurais-tu faim demoiselle ? »

Quoi ?! Personne n’a jamais parlé à son animal de compagnie ?! Ne mentez pas en disant le contraire. Ga Eul en tout cas faisait parti de ces gens là, et c’était la raison pour laquelle elle se leva pour saisir son petit chaton entre ses fines mains. La pauvre petite boule de poils aurait été morte de faim si elle ne l’avait pas recueillit ce jour là. Enfin, tout le monde dans cette maison n’était pas de cet avis, mais c’était loin d’être son problème ! Le chat dans une main, elle ouvrit son lourd rideau de l’autre. A cet instant la fenêtre laissa passer les faibles rayons solaires en cette matinée qui semblait plutôt froide… rien d’étonnant pour un jour d’hiver. Par la suite elle enchaina plusieurs petites actions, dont la première fut de donner à manger à l’espèce de mini ventre à pattes qui courrait joyeusement dans la maison. Ensuite, elle prit une longue et chaude douche puis finit son chemin dans sa chambre. Ayant un travail à rendre dans les dix jours qui suivraient, la jeune femme s’installa à sa table d’architecte et continua les tracés déjà débutés depuis quelques jours. Traçant, gommant et dessinant Ga Eul ne vit pas spécialement le temps passer.
Elle était concentrée – chose rare et à prendre en note – ce ne fut que son estomac qui lui indiqua qu’elle n’avait pas petit déjeuné en se levant le matin. Posant une main sur son ventre, l’étudiante se leva de son siège et se dirigea vers la cuisine. Elle sortit ensuite une poêle du placard, du riz et quelques autres petits aliments avec le moins de bruit possible. Oui, l’ours dormait encore… il était dix heures passées de quelques minutes mais il était rentré tôt ce matin. L’avait-elle entendu ?! Pratiquement pas à vrai dire, ce ne fut que le bruit de verrou de la porte d’entrée qui interpella vaguement son oreille. Faisant la potée du matin, Ga Eul n’avait pas entendu Sung Ji se réveiller et sortir de sa chambre avant qu’il ne parle.

« T’aurais mieux fait d’être aveugle le jour où tu as vu c’te truc, j’te jure. »

Poêle à la main, et spatule dans l’autre elle regarda son ami d’un air … indescriptible. Elle sépara son riz frit sans bruit dans deux coupelles différentes, sur laquelle elle posa avec attention deux paires de baguettes métalliques.

« Et elle m’a troué ma chaussette en plus, saleté de chat. Je te jure que si je t’attrape, je ne donne pas cher de tes poils. »

« Oh, pauvre chéri… Faudrait pas que la petite bête mange la grosse en plus ! On sait jamais, elle est tellement féroce ~… Manges donc ça au lieu de dire des bêtises ! »


A la suite de ses paroles, surmonté d’un joli mutin, la demoiselle mit le riz sur le bar. Il pouvait s’estimer heureux ! Elle avait cuisiner le petit déjeuner, et avec application en plus ! S’installant sur le tabouret voisin à Sung Ji, elle saisit ses baguettes et commença à manger – au grand remerciement de son estomac qui n’en pouvait plus.

« Alors le prince charmant a-t-il passé une bonne soirée hier ?!… Le réveil n’était pas trop dur ce matin ? »

Oui parce que soirée rime bien souvent avec alcool, et en vue de sa tête encore dans le cirage il n’avait pas du y aller mollement. Une chance qu’il ait trouvé la porte de leur appartement sans soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 22/12/2010
— Messages : 41
— Avatar : Kim Beom

MessageSujet: Re: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul Dim 26 Déc - 23:09

    A peine était-il sortis de sa chambre que déjà l’odeur du riz frit et de son accompagnement venait titiller les narines du jeune homme. Une odeur alléchante qui stimula aussi le ventre du jeune homme avec un son se rapprochant d’un « blo blo blo ». Fallait avouer que sa jeune amie était une épatante cuisinière, même les choses qu’il n’aimait pas en goût lui plaisait à l’odeur. Ga Eul avait même réussis à faire aimer au jeune homme des choses qu’il n’aurais jamais toucher auparavant.
    C’est donc avec une belle entrain bien que matinale, que le jeune Sung Ji rejoignit la demoiselle qui s’affairait aux fourneaux et à peine avait-il posé ses fesses sur le tabouret rembourré de la cuisine que voila devant lui un bol bien garnis de riz succulent, viendrait après une petite assiette avec les accompagnements. Ga Eul connaissait l’appétit féroce de son jeune ami, ce fut sans doute pour cela qu’elle ne le laissa pas attendre et qu’une double portion l’attendait sans doute, à moins qu’elle le mette au régime.

    Qui a dit qu’une boulette de riz pouvait empêcher Sung Ji de parler ? Et ce fut ce qu’il prouva en répondant à la demoiselle :

    - Nan mais c’est vrai ! Regarde le trou qu’il y a, va falloir que tu utilise ton talent de couturière pour la repriser

    Acheva-t-il en levant sa jambe à la hauteur de la table tout en tortillant son pied dans tout les sens.
    Et alors que la belle s’asseyait à son tour, il poursuivit en montrant de la baguette le petit chaton qui s’amusait avec les rideaux

    - N’empêche que ta Byul là, tu lui as donné le nom d’étoile mais c’est pas une lumière aussi non ELLE SERAIT QUE DES RIDEAUX CA COUTE CHER et des chaussettes aussi

    Un miaulement se fit entendre en même temps que le jeune Baek parlait. La cause, rien de bien méchant, juste une baguette qu’il venait de lui lancer et qui l’avait fait crier de peur et auquelle elle lui donna deux trois coups de ses petites pattes.
    Voulant poursuivre son petit déjeuné mais se rendant compte que sa deuxième baguette se trouvait sur le tapis du salon en train d’être mâchouillé par la petite attaqueuse de chaussette, il piqua sans hésitation l’une des baguettes métallique de sa voisine et poursuivit son repas.

    C’est en engouffrant son bol de riz qu’il s’arrêta en entendant la question de la demoiselle, il lui répondit la bouche pleine de nouveau :

    - Ouai c’était bien, comme une soirée quoi !

    Cette soirée avait été sujet à quelques affaires auxquelles Ga Eul ne devait absolument rien savoir. Le mensonge devenait courant dans la bouche du garçon mais c’était seulement pour la protéger et l’épargner de tout ce qu’entourait le garçon, toutes ces mauvaises choses qu’il ne voulait pas lui faire rappeler. Bon avouons tout de même, que la boisson était de la partie, sans abus pour sa part biensur. Rare même inexistante les fois où il en avait abuser au point de devenir ivre. Le fait de ne pas contrôler ce qui l’entoure ainsi que sa personne l’embarrasse et lui déplait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 22/12/2010
— Messages : 40
— Pseudo : Jiyuu
— Avatar : Park Seon Yeon
— Age : 29

MessageSujet: Re: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul Lun 27 Déc - 13:34

Une fois la préparation du repas terminée, et celui-ci servit sur le comptoir de leur bar, Ga Eul s’installa à côté de son plaignant du matin. Non mais franchement, les lendemains de cuite ce n’étaient vraiment pas à son avantage. D’habitude c’était elle la chiante de service, mais en cette matinée déjà bien entamée il savait lui rendre la pareille, ça elle ne pouvait dire le contraire. Entamant son riz d’un délicieux appétit, elle posa son regard sur la fameuse chaussette mourante. Oui, bon d’accord il y avait un trou énorme… mais franchement s’il croyait qu’elle allait jouer les couturières alors il se mettait la baguette dans l’œil. Cuisiner, ça allait étant donné qu’elle aimait bien. Mais alors faire de la couture, cela relevait réellement de la torture. Coudre un bouton, passe encore… mais rapiécez était le sujet tabou !

« Nan mais c’est vrai ! Regarde le trou qu’il y a, va falloir que tu utilises ton talent de couturière pour la repriser. »

« Alors là, je pense que tu fais fausse route oppa-chéri ! Ta chaussette va finir à la poubelle, un point c’est tout. »


Par la suite, elle lia tout simplement le geste à la parole. Reposant son bol de riz et ses baguettes sur le rebord de bois, elle attrapa le bout du pied de Sung Ji. Après tout, celui-ci l’avait levé si haut que cela ne pouvait aucun problème. Tirant ensuite d’un mouvement sec, la pièce de tissu écorché se retrouva entre ses doigts. Elle se leva, ouvrit la poubelle et jeta le tout. De toute façon, le trou était si important que le recoudre aurait été bien inutile. Elle s’installa à nouveau, et reprit son repas comme si de rien n’était.

« N’empêche que ta Byul là, tu lui as donné le nom d’étoile mais c’est pas une lumière, sinon ELLE SAURAIT QUE DES RIDEAUX CA COUTE CHER et des chaussettes aussi. »

« Mais laisses-là tranquille ! Si tu n’avais pas jeté sa balle à grelots la dernière fois, et bien peut-être qu’elle ne jouerait pas avec les rideaux… tu ne crois pas ? »


Se retrouvant d’un seul coup avec une seule baguette dans les mains, la jeune étudiante affichait une moue en levant les yeux au ciel. Se penchant au dessus du bar, sans faire aucunement attention à Sung Ji – et prenant peut-être même plaisir à le pousser un peu – elle alla attraper une cuillère afin de terminer son petit déjeuner. Il ne lui fallait d’ailleurs pas bien longtemps pour terminer tout son encas matinal, et aller le poser dans l’évier. La vaisselle serait pour plus tard, ce n’était pas son style de se jeter là dedans à peine le repas terminé. Elle avait ensuite demandé à Sung Ji comment c’était passé sa soirée d’hier. Une simple curiosité de sa part. Les soirées auxquelles se rendait son ami étaient un véritable mystère pour elle, mais Ga Eul n’avait pour le moment jamais ressentit l’envie de s’y rendre. Peut-être que ça lui arriverait un jour, qui sait ? Mais pour le moment Sung Ji était sauf à ce sujet.
La jeune étudiante s’avança par la suite dans le salon, afin de ramasser la baguette qui avait été magnifiquement lancé sur le tapis qui ornait la pièce. Le chaton, qui y avait pourtant trouvé un intérêt tout particulier quelques minutes auparavant, trouvait maintenant que le pied de la table basse était encore plus intéressant. C’était à ne rien y comprendre. Souriant à la vue de sa petite bestiole, elle se tourna vers le jeune homme toujours installé au bar.

« Alors, quoi de prévu pour aujourd’hui ? Est-ce que tu sors ou bien tu restes à l’appart ?… Parce que si c’est le cas, je pense qu’on pourrait se faire une bonne après-midi devant un film à manger des cochonneries ?! Avoues que ça te tenterait ! »

Oui, il avait beau faire beau dehors le temps était relativement froid. Et franchement Ga Eul ne se sentait pas l’énergie de sortir. Déjà parce qu’elle avait du travail à terminer, et qu’elle se disait simplement que passer un peu de temps avec son oppa préféré ne serait pas de refus. Mais, il était bien capable de refuser !

« Et si jamais tu sors, saches que de toute façon je jouerais les stalkers… alors tu as tout intérêt à passer du temps avec moi ! »

Oui, et bien… c’était tout ce qu’elle avait trouvé. Et puis, de toute façon elle était parfaitement capable de faire cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 22/12/2010
— Messages : 41
— Avatar : Kim Beom

MessageSujet: Re: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul Lun 27 Déc - 18:01

    Ga Eul était doué pour certaines choses mais il fallait avouer que pour la couture ou tout ce qui fait partis des fils et aiguilles, valait mieux qu’elle n’y touche pas. Ba quoi c’est vrai, elle allait lui faire une sixième douille si elle raccommodait sa chaussette, pas volontairement juste par accident !
    Il regarda alors sa chaussette troué une fois que la jeune femme en face de lui venait de la condamné à la destruction puis il répondit

    - Nan mais je l’aime bien cte chaussette … et puis m’appelle pas « oppa chéri » c’est bidon et ça fait gamin

    Dit-il avant que la demoiselle extirpe de son pied la vieille chaussette aux odeur bien personnelle du garçon et qu’elle la fiche à la poubelle sous la mou du garçon. Ayé, voila qu’il grogne et boude maintenant. Oui Sung Ji était un peu comme cela, il ne lui fallait pas grand chose pour qu’il s’énerve. C’est dans cette humeur massacrante qu’il jeta un coup d’œil à la boule de poil dans le salon et avec un air menaçant hocha la tête. Préparait-il un sale coup ?
    Reposant son pied chaud sur la barre métallique froide du tabouret, il déplaça alors son peton, le superposant sur l’autre qui était encore recouverte. Tfaçon celle là aussi aller suivre l’autre puisque de toutes façons, il n’avait pas une autres paires identiques. A moins qu’il lance la mode des chaussettes pas pareil, pourquoi pas hein !
    Pestant contre le petite animal tout en poursuivant son déjeuner, Ga Eul lui répondit, discutions qui s’enchaîna avec la réponse du jeune brun

    - Ba c’est de sa faute, elle laisse traîner ses jouets partout et moi le matin ou le soir quand je rentre, je me tord la cheville en marchant dessus !!! Tu pourrais lui apprendre les bonnes manières comme même

    C’était partis, en plus d’être ronchon, Sung Ji voulait toujours avoir le dernier mot. Il était têtu et tenait cela de sa mère.
    Le poussant un peu pour chopper une cuillère, un nouveau grognement se fit entendre de la part du garçon. Bol incliné dans sa bouche, il engouffrait le reste de son riz avec entrain, au risque de s’étouffer, un vrai goinfre ! Terminant ses petits légumes, c’est tout en regardant la demoiselle qu’il finit son repas. Se levant à son tour pour mettre ses couverts et assiettes dans le levier, il boucha le trou du bac et fit couler de l’eau chaude avec quelques gouttes de produits vaisselles. Bien que ce soit de part irrégulière, Sung Ji donnait quelques fois un coup de main à Ga Eul pour tout ce qui était entretient de l’appartement, lui laissant le soin des lessives et du repassages sans exception, par contre il mettait largement la patte en ce qui concerne le ménage, sans doute un coté maniaque ou une habitude restante de sa vie avec sa mère, loin de Séoul.
    Les mains dans l’eau chaude et savonneuse, il écouta son amie lui adresser la parole et c’est un ton neutre qu’il répondit

    - C’est un interrogatoire ici ou je me trompe ?

    En effet, Sung Ji avait quelques petites choses à régler mais connaissant sa folledingue de colocataire, elle serait prête à le suivre partout où il irait, tel une sangsue d’amazonie. Il faudrait sans doute que ses plans soit reporté à plus tard, la poisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 22/12/2010
— Messages : 40
— Pseudo : Jiyuu
— Avatar : Park Seon Yeon
— Age : 29

MessageSujet: Re: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul Lun 27 Déc - 19:02

Décidemment, plus ça allait et plus il s’enfonçait dans sa mauvaise humeur. Soit, Ga Eul décidait d’ignorer ce point. Après tout, il lui arrivait très bien d’être elle-même de compagnie fortement désagréable alors elle pouvait faire quelques concessions. Et puis, depuis qu’ils se connaissaient cela avait toujours été ainsi entre eux. Certains jours étaient parfois plus épicés que d’autre, mais au final ça se finissait toujours bien ! Alors la jeune étudiante ne doutait pas une seule seconde que cette matinée haute en mauvaise aura finirait bien par se calmer. Personnellement, elle avait tout son temps. Finalement leur histoire de chaussette s’était terminée avec une note un peu lugubre. Paix à son âme, cette pièce de tissu serait sans aucun doute bien mieux là où elle était maintenant qu’entre ses mains de piètre couturière. Au moins, c’était une bonne chose de faite et le sujet était clos. « c’est bidon et ça fait gamin » de quoi donc ?! Oh, juste le « oppa chéri » qu’elle avait employé avec la meilleure des ironies. En entendant cette fin de phrase, la demoiselle ne put s’empêcher de retenir un rire discret, puis souriant toujours de plus belle elle leva les yeux au ciel. Incurable ce Sung Ji, véritablement incurable.

« Oh mais sois rassuré ! Prononcer ces mots a véritablement relevé de la torture… »

Il y avait une part de vérité dans ses paroles. En effet, Sung Ji pouvait être merveilleux… mais il était loin de l’image de oppa chérissable qu’elle avait en tête. Si toute fois ce genre d’homme pouvait exister sur cette terre… chose à laquelle elle doutait énormément. Bref, ce n’était pas vraiment le sujet à aborder… sinon elle allait finir la journée en boule dans un coin du canapé à hurler contre le monde tout un tas d’immondices aussi originaux les uns que les autres. Oui, ce n’était pas à faire. Et par chance, le sujet du chat était encore sur le tapis – et ce, dans tous les sens du terme. Franchement, qu’est-ce qu’ils pouvaient avoir des sujets de conversations sans intérêt. C’était réellement juste pour le plaisir de parler. Certaines personnes auraient pu essuyer la conversation d’un revers de la main en sentant les choses s’envenimer doucement. Mais par Ga Eul et Sung Ji, non ! Sung Ji voulait avoir le dernier mot, et Ga Eul relevait d’une obstination parfois sans fin… Vous comprenez maintenant pourquoi un grain de poussière pouvait bien vite devenir une montage pour les deux jeunes coréens. C’était ce qu’il faisait leur charme, non ?

« Ba c’est de sa faute, elle laisse traîner ses jouets partout et moi le matin ou le soir quand je rentre, je me tords la cheville en marchant dessus !!! Tu pourrais lui apprendre les bonnes manières quand même. »

« J’en suis vraiment désolée, moi aussi ça m’arrive et j’en fais pas tout un plat ! … Et franchement, quand tu verras un chat ranger ses affaires tu m’appelleras. »


Elle n’avait pas tout à fait tord sur le coup. Quoi qu’elle imaginait parfaitement la petite Byul prendre sa balle à grelot entre les crocs et l’emmener jusqu’à sa couchette comme une parfaite enfant bien élevée. Mais le pays merveilleux de Disney ne faisait bien malheureusement pas parti de ce monde. Souriant toujours, sa voix n’avait rien d’agressif. Rares étaient les fois où Ga Eul osait hausser la voix. Hurler à s’en faire mal à la gorge n’était pas dans ses habitudes. Elle préférait encore répondre simplement, avec un petit sourire dans la voix… et c’était de cette manière qu’elle parlait à cet instant ci. Et puis, de toute façon il n’y avait pas lieu de s’énerver… C’était juste histoire de se titiller un peu, rien de plus.
Une fois le repas terminé, Sung Ji s’attela à faire la vaisselle. La jeune femme était bien contente que ce soit lui qui s’y colle. Son envie de mettre les mains dans l’eau mousseuse n’était pas vraiment à son maximum. S’agenouillant alors vers le petit chaton joueur, Ga Eul posa sa main sur le tapis. Faisant bouger ses doigts pour l’amuser, elle regardait Sung Ji en lui parlant d’un début peut-être un peu trop rapide… Réflexion faite une fois qu’elle eut terminé son petit discours, elle aurait du aller plus lentement.

« C’est un interrogatoire ici ou je me trompe ? »

Se relevant alors, laissant derrière elle Byul pantoise de ne plus avoir de jouet à disposition, Ga Eul s’approcha de son ami toujours penché au dessus de l’évier. Choppant au passage une cuillère en bois qui se trouvait dans leur récipient à ustensiles, la demoiselle le pointa avec douceur dans le dos du jeune homme.

« Exactement Baek Sung Ji ! Et maintenant vous n’avez d’autre choix que de répondre ! Sinon, vous devrez tâter de mon épée de bois… »

Oui, bon il pouvait d’hors et déjà la cataloguer dans la rubrique « dingue du jour » mais au pire cela devait être fait depuis un bon nombre d’années… alors elle ne risquait plus rien. Retirant alors sa cuillère, mais la gardant tout de même en main, elle renchérit.

« Alors ?!… Tu vas m’ignorer ou bien avoir un peu pitié de moi ?! »

Elle ne voulait pas passer une journée à s’ennuyer, et elle espérait vraiment qu’il voudrait bien garder un peu de son temps pour elle. Ils se voyaient chaque jour, c’était vrai. Mais ils ne passaient que rarement de longs moments ensemble… un problème d’emploi du temps auquel aucun des deux ne pouvait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul

Revenir en haut Aller en bas

▬ lendemain d'une longue soirée | PV Ga Eul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soul Seoul :: @.SeoulCity :: Home...sweet home... :: Quartiers Modestes-