AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Badaboum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

— I'm here since : 20/12/2010
— Messages : 62
— Pseudo : SungGi/Alysha
— Avatar : Ji Yoon

MessageSujet: Badaboum Dim 26 Déc - 21:49

Badaboum






- Sortir avec des amis
- S’inscrire dans un club
- Fréquenter ses camarades de classe
- Faire….


Badaboum

Pourquoi fallait-il toujours que ce genre de chose lui m’arrive ? La malchance avait-elle décidé de me suivre ? Bon il est vrai que j’étais aussi maladroite donc ça ne m’aidait pas non plus. C’était donc évidant que rentrer dans les autres devenaient une habitude pour moi. Partout où j’allais, d’une façon ou d’une autre je me faisais remarquer, étais-je un peu tête en l’air ? La réponse était plus que positive, j’étais souvent dans les nuages et dans ses moments je ne faisais plus attention à ce qui se passait autour de moi. Ses situations embarrassantes, j’en avais connu des centaines et je savais que cela allait continuer encore longtemps.
Comme la fois où j’étais au lycée et que j’ai renversé mon plat sur la fille la plus populaire de l’école, il est inutile de vous dire que j’ai été détesté par tout l’établissement après cet incident mais allez savoir pourquoi je m’étais bien amusé ce jour-là. Vous savez je suis passée par tout : bousculer des élèves, des professeurs, me retrouver sans chaussure au beau milieu de la rue (oui je vous jure ça m’est arrivé une fois), ne pas avoir mes clés sur moi et rester devant la maison le temps que mes parents veuillent bien me sortir de là,… Je pourrai rester une journée à raconter mes exploits mais je doute que cela vous intéresse et moi-même je n’ai pas envie de vous raconter mes exploits.

Malgré cela, je ne fais aucun effort pour changer, enfin un peu j’évitais tout de même de m’attirer de grands ennuis mais pour le reste je restais fidèle à moi-même. Tout comme aujourd’hui où je bousculai cette personne. Je n’avais pas vu son visage, non j’étais trop occupé à chercher le papier que mon médecin venait de me donner. Je ne vous avais pas dit, à l’heure actuelle je me trouve à l’hôpital. Comme tous les jeudis à 10h, j’avais rendez-vous avec mon psy, apparemment ce n’est pas bien de mentir et on dit de moi que je le fais trop souvent c’est pour cela que je me retrouve coincée chaque semaine dans un bureau même pas beau. Je vous jure, il n’y a même pas de plantes ni de fleurs, à oui il y a ce tas de branches qui trainent dans le coin mais à mon avis cette plante est morte ! La couleur de la pièce est d’une couleur jaunâtre et il n’y a qu’un seul cadre, d’ailleurs je n’arrive pas à déterminer qu’est-ce qu’elle représente. Comment voulez-vous que je me sente bien dans cette ambiance ? Je ne m’étais pas gênée pour lui conseiller de changer de décor mais il m’a bien fait gentiment comprendre que ce n’était pas mes affaires. J’étais tout de même une de ses clientes, il aurait pu au moins prendre en considération mes remarques surtout celle qui concernait la vieille plante, était-ce si dure de la remplacer. A moins que celle qui se trouve sur son bureau ait une valeur sentimentale et qu’il ne voulait pas la jeter, si c’était le cas il aurait pu au moins me le dire.

Heureusement pour moi c’était finis pour aujourd’hui mais ce cher docteur avait eu la bonne idée de me donner une liste de chose que je devais faire pour me sentir mieux. Enfin c’est selon lui donc je ne suis pas sur que ses activités fonctionnent pour moi. Sortir avec des amis ? Mais je sors de temps en temps, bon c’est vrai que je ne sortais pas avec grands mondes mais bon je sortais de temps en temps. M’inscrire dans un club ? Un club de quoi au juste ? Ne pouvait-il pas être un peu plus précis ce psy. Il voulait que je fasse quoi au juste, que je fasse du sport, non merci je n’ai jamais été très sportive. Je pouvais toujours m’inscrire dans un cours de couture ou de cuisine et le tour était joué. C'était quoi le troisième points déjà ? Ah oui fréquenter mes camarades de classes, mais il est malade celui-là. Si je déteste bien des personnes c'est bien ceux-là, il y en avait un ou deux qui sortait du lot mais pour les autres il était hors de question que je leur parle ! Je ne sais pas vraiment pourquoi mais je ne supportais pas ceux de mon école, peut-être parce qu'il me rappelait que je devais suivre des cours de droit, c'était fort possible. Je sais ce n'était pas de leur faute mais c'était plus fort que moi. Des fois j’avais l’impression d’être son cobaye, il testait toujours ses nouveaux trucs sur moi et bien sur j’étais la première à tester LA LISTE ! Cette fameuse liste, je n’avais pas eu le temps de la parcourir en entier car je l’avais égarée en bousculant cette personne. Je me retrouvais donc à terre pour la retrouver.

« Elle est où celle-là ? »


Je cherchais désespérément ce bout de papier qui avait carrément disparu, pas moyen de le retrouver. Je me demandais bien où avait-il pu aller, la collision n’avait pas été si brutale que cela, c’était un simple accrochage dirais-je. Je décidai donc de me lever, j’aurai peut-être un peu plus de chance pour le retrouver. Et si ce n’est pas le cas, je partirai sans lui et ce ne sera pas de ma faute si je ne fais pas ce qu’il était écrit. Hm, parfois ça avait du bon de perdre ses affaires ! Si ce cher médecin disait quelque chose, je lui dirais simplement que j’ai égaré la feuille et il devra m’en refaire tout simplement une autre ce qui signifiait que cette semaine j’étais tranquille… C’est le sourire aux lèvres que je me retrouvais debout, oubliant totalement la personne que j’avais bousculé il y a un instant.

tenue


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 21/12/2010
— Messages : 124
— Pseudo : Yie
— Avatar : Yun Eun Hye

MessageSujet: Re: Badaboum Dim 26 Déc - 23:47

"Ça va ? Je ne te fais pas trop mal ?"

"Mh ... Mh un peu."


Cette petite était adorable avec sa petite frimousse se dit Jung Ah. Shim Yuna venait toutes les semaines pour faire sa prise de sang, elle la voyait donc souvent. La plus part du temps s'était Jung Ah qui s'en occupait. Au début ce fut difficile car à cet âge il ne faut pas brusquer les choses. Yuna fut en quelque sorte sa première patiente pour les prises de sang. A chaque fois qu'elle vient à l'hôpital la coréenne va voir la petite fille pour prendre de ses nouvelles. D'après sa mère la petite était atteinte une maladie incurable, un destin tout tracé pour ce petit bout de chou. Ses supérieurs hiérarchiques lui ont déconseillé de trop sympathiser avec les patients car lorsque l'un d'entre eux disparait le médecin en est blessé et peu mal faire son travail. La demoiselle finit sa prise de sang. La fine aiguille en acier glissa de la peau fine de la fillette, une goutte de sang perla sur la chair blanche mais l'apprenti médecin plaça un morceau de coton stérile à l'endroit où elle avait piqué. La jeune femme esquissa un charmant sourire à la petite en lui tendant une sucrerie. Elles se quittèrent après avoir échangé des salutations et après que Jung Ah lui ai déconseillé de dire à sa mère qu'elle lui a donné un bonbon. Quelques sourires plus tard Jung Ah se retrouva seule dans la salle. A l'extérieur il neigeait fortement, il y aurait probablement beaucoup de monde à l'hôpital aujourd'hui pensa-t-elle. Les gens roulaient comme des fous sur la route, sans compter les maladroits qui se cassent des jambes en voulant acheter du pain à la boulangerie ou les gens qui innovent en se fourrant des choses étranges dans tous les orifices imaginables. La demoiselle soupira longuement. Ce métier était passionnant quoiqu'un peu encombrant côté vie personnelle. Elle s'étira longuement pour ensuite ranger les tubes de sang dans le réfrigérateur. Il était trop tôt pour faire un tour à la cafétéria, de plus elle avait encore des rapports et elle devait aider les infirmières aux sutures. Tant pis il fallait y aller. La jeune femme prit le dossier de la petite Yuna sous son bras et replaça son stéthoscope autour de son cou. Elle sortit de la pièce. Choi Jung Ah était à l'étage dédié aux enfants, l'étage décrit comme le plus 'joyeux'. Tous les murs étaient recouverts d'un petit dessin ou d'une couleur chatoyante. C'était sûrement plus attrayant que l'étage 'psychologie' mais la demoiselle savait pertinemment qu'aucun étage n'était 'joyeux'. La jeune interne passa chez son chef de service pour lui faire son rapport de la visite de sa petite patiente. Elle quitta le bureau sans fermer la porte car un bel infirmier se trouvait derrière - genre plus taillé pour le mannequina que pour le domaine de la santé - sur le point d'entrer en trombe. La coréenne ne pu s'empêcher de le regarder un instant puis détourna son regard, sentant celui de son supérieur sur elle.

Ça y était presque, et voilà ! La suture était terminé. Le trentenaire observa l'espèce de petite saucisse qu'était son bras comme si c'était une œuvre d'art. Un rictus vint s'afficher sur le visage de la jeune femme. Était-ce sa première fois ? Jung Ah était pourtant fière de son travail. Comme première expérience il ne pouvait pas se plaindre, à force de faire les petits boulots elle avait reçu de l'expérience. Elle enleva ses gants après avoir mis ses outils dans une petite bassine avec du désinfectant, elle se leva et quitta son patient. Aujourd'hui Jung Ah n'était pas motivée pour parler. Pause ! En plus ce type lui avait raconté sa petite vie. Qu'en avait-elle à faire que sa femme l'avait lâché pour le postier ? S'il n'était pas assez bon pour elle, tant pis ! Et Jung Ah n'était pas son psy.

"Ah mon Dieu ! Pourquoi n'aie-je pas pris un métier plus facile ? C'est trop crevant pour une fille comme moi ..."


Lorsqu'elle descendit à l'étage psychologie pour chercher un dossier elle croisa une jeune femme qui cherchait quelque chose sur le sol. Son dossier contre sa poitrine Jung Ah observa ses sourcils arqués la coréenne accroupie. Peut être devait-elle l'aider ? L'apprenti médecin reconnu Ahn Na Yeong, elle la croisait souvent le même jour. Avait-elle rendez-vous chez un médecin psychologue à cet étage ? Jung Ah baissa le regard et vit devant ses pieds un petit morceau de papier. Elle le prit en main pour l'observer. Une liste ? Étrange, peut être était-ce ça qu'elle recherchait ?

"Na Yeong ? C'est ça que tu recherches ?"


La jeune Jung Ah observa la coréenne avec le sourire charmant qu'elle prenait avec ses patients. Elle lui tendit la liste et l'aida à se relever. Il n'était pas rare de croiser des camarades de l'université à l'hôpital étant donné qu'elle y passait la plus part de son temps. Jung Ah posa le dossier sur un petite table à côté d'elle. Les deux filles s'écartèrent pour laisser passer un chariot de réanimation. La jeune interne invita sa connaissance à aller s'asseoir un peu car rester en plein milieu du chemin ne ferait pas plaisir aux médecins et aux infirmières.

"Alors tu as de la famille ici ? Je te vois souvent le jeudi"


La coréenne sentit un peu d'hésitation et de peur dans son regard. Avait-elle dit une bêtise ? Jung Ah avait souvent noté cette expression chez les gens qui ont un père ou une mère avec des problèmes psychologiques. Certes ce n'était pas un établissement spécialisé donc il n'y avait pas de 'fous' qui se baladaient à cet étage néanmoins un soupçon de folie dans l'esprit d'une personne peut mettre rapidement mal à l'aise. Ou avait-elle tout simplement des consultations ? Elle préféra changer de sujet rapidement avant qu'elle ne réponde.

"Tu vas fêter noël ?"


MY NAME IS JUNG AH, I'M 21 & I LIVE IN SEOUL. I WORK IN THE SEOUL'S HOSPITAL AS A DOCTOR. I THINK THE MOST IMPORTANT THING IN LIFE IS TO BE A MOTHER OR A FATHER. HOWERVER I AM A BAD GIRL SO BE CAREFUL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 20/12/2010
— Messages : 62
— Pseudo : SungGi/Alysha
— Avatar : Ji Yoon

MessageSujet: Re: Badaboum Lun 27 Déc - 18:06

Cherchant désespérément ma liste, le jeune homme que j’avais bousculé me fit comprendre qu’on devait s’excuser lorsqu’on heurte quelqu’un. Oui entre temps j’avais pu apercevoir le visage du malheureux, ce garçon avait absolument raison mais j’étais trop occupée à chercher une excuse en béton pour mon psy que je fis un simple signe de la tête pour m’excuser. Je me relevai et aperçut une tête qui m’était familière, Choi Jung Ah, elle me tendu la main pour m’aider à me relever. Je la croisais souvent à l’université et à l’hôpital, elle était interne ici. Cette jeune fille je la croisais presque tous les jeudis, je ne sais pas pourquoi mais c'était ainsi, nos horaires concordaient surement il n'y avait pas d'autres solutions. Au début, ça me gênait vraiment , j'avais un peu peur qu'elle aille le révéler aux autres mais soyons réalistes nous ne fréquentons pas les même personnes, moi j'étais en section droit et elle en médecine, il était donc impossible qu'elle connaisse mes camarades de classe.

"Na Yeong ? C'est ça que tu recherches ?"


Elle l’avait trouvé, cette fameuse liste que je voulais tant perte, tans pis se sera pour la prochaine fois. Ce n’était pas vraiment de sa faute, elle l’avait trouvé et elle ne pensait pas que ça m’arrangeait de perdre cette feuille. Tout ce que j’espérais c’est qu’elle ne me pose pas trop de question au sujet de ma présence ici et si c’était le cas ben je ferais comme d’habitude ! Un petit mensonge et tout était réglé ! Oui je sais je viens de sortir d’un cabinet où j’ai passé 1h30 à entendre que ce n’était pas bien de mentir mais vous savez des fois on n’a pas le choix ! Il y a des vérités qu’on ne préfère pas entendre, c’est pour cela que le mensonge était là, il était là pour tout ceux qui en avait besoin, si on n’en avait pas besoin et ben il n’existerait tout simplement pas !


« Merci, je pensais qu’elle s’était envolée ! »

La jeune interne m’invita à aller m’assoir, ce qui était une bonne idée car je ne me voyais pas faire la conversation en plein milieu d’un couloir, de plus l’endroit n’était pas très pratique étant donné qu’il n’y avait que des allers-retours de médecin, patients ou familles. Je pris soin de mettre cette fameuse liste dans mon sac, comme ceci elle ne se perdrait pas encore une fois. Je la lirais surement une fois arrivé chez moi, pour le moment je n’en avais pas du tout envie et je ne me voyais pas le faire devant Jung Ah.


"Alors tu as de la famille ici ? Je te vois souvent le jeudi"



La fameuse question était arrivée, plus vite que je le pensais mais au moins je pouvais y répondre et on en reparlerait plus ! Enfin on verra la suite des évènements mais une chose est sure je n’allais pas lui déballer ma vie, je n’aimais lorsqu’on connaissait tout de moi, j’aimais garder une part de mystère. J’avais décidé de lui dire une part de vérité c'est-à-dire que c’était moi qui avait rendez-vous mais je me réservais de lui dire le pourquoi de ses visites. S’il elle voulait en savoir plus, elle pourrait me le demander mais je m’arrangerais pour lui divulguer la vérité. Cette fille avait l’air gentil mais je connais la plupart des gens dés qu’ils apprennent ma pseudo-maladie, ils préféraient s’éloigner et ne plus me parler.

« Non en fait j’ai rendez-vous chez mon psy tous les jeudis, c’est mon père qui insiste pour que j’y aille donc je le fais pour lui faire plaisir. »

Il y avait quand même une part de vérité dans ce que je disais, c'était mon père qui voulait que je fasse ses séances, moi j'étais complétement contre. Malheureusement je ne pouvais pas dire grand chose, dés que j'essayai de m'opposer à lui, il me menaçait de me couper les vivres. Vous imaginez, moi, sans argent ? Je suis tellement habitué d'avoir tout ce que je veux depuis mon adolescence que je ne sais plus ce que veux dire les mots "travailler et mériter". Oui, je suis tout à fait consciente que je suis capricieuse et je ne sais pas ce que je ferais si un jour je n'avais plus rien, en fait je n'ose même pas imaginer.

"Tu vas fêter noël ?"


« Noel ? Mon père et sa femme vont partir à l’étranger pour l’occasion, je me retrouve donc seule, j’ai donc décidé de me rendre à une soirée. Apparemment cela se passe dans un hôtel. »

Mon père et sa femme était sans cesse en voyage et Dong Won était parti à l’étranger pour ses études, me voilà donc seule pour le jour de noël. Bon j’en avais l’habitude, depuis que mon père s’était remarié il était sans cesse en voyage et ne s’occupait plus de moi. En fait, il ne s’était jamais occupé de moi donc ce n’est pas comme si quelque chose avait changé.
Lorsque j’ai reçu cette invitation je n’ai donc pas hésité une seconde. Je ne savais pas qui j’allais rencontrer et ce que j’allais faire exactement mais une chose est sure, je ne voulais pas m’ennuyer. C’était noël, il fallait le fêter dignement.

« Et toi tu as quelque chose de prévu pour noël ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

— I'm here since : 21/12/2010
— Messages : 124
— Pseudo : Yie
— Avatar : Yun Eun Hye

MessageSujet: Re: Badaboum Mar 28 Déc - 13:57

Cette jeune femme ne semblait pas avoir des problèmes mentaux, pensa Jung Ah lorsque cette dernière lui avoua avoir rendez-vous avec un psychologue à l'hôpital tous les jeudis. Son père devait faire porter beaucoup d'attention envers sa fille car pour l'obliger à aller discuter avec un psy il devait s'inquiéter. Le père à Jung Ah lui demanderait de prendre des vacances au soleil et ne prendrait même pas le temps d'en discuter avec elle. Quelle chance elle avait Na Yeong, d'un certain côté seulement. La coréenne se rappelait avoir parlé un midi à la cafétéria avec un groupe de médecins psychologues. Ce jour-là elle avait failli s'étouffer avec un brocoli pas bien cuit et casser son verre sur la tête de l'un d'eux. Ce n'était pas facile d'engager un sujet de conversation avec des "c'est cela oui" ou des "mais encore ...". Être obligé de venir à cet étage tous les jeudis devait revenir au miracle, ou au courage. Néanmoins la décoration s'était améliorée pour la période des fêtes. Les murs grisâtres et taupe étaient ornés de guirlandes rouge et or, des dessins d'enfants de maternelle étaient accrochés sur certains et à chaque porte il y avait un petit père noël en papier qui souriait et qui souhaitait un "joyeux noël'. Jung Ah passa une main dans ses cheveux pour se les attacher avec une pince. Elle écouta la demoiselle qui lui racontait le noël qu'elle passerait. En fait non, son père était comme celui de la jeune interne. Il s'était apparemment séparé de sa femme pour une autre. Peut-être plus jeune ? C'était la mode. Etait-ce pour ça que Na Yeong allait chez un psy ? Parce qu'elle avait voulu se débarrasser de sa belle-mère ? Jung Ah trouvait ça plutôt étrange car elle même avait voulu faire partir sa belle-mère mais cette dernière avait fait preuve de beaucoup trop d'acharnement. Après lui avoir fait brûler les cheveux - sans le faire exprès - et avoir été grondé sévèrement, Jung Ah avait dû laisser tomber. Jamais la coréenne n'avait vu - en privé - un seul psychothérapeute. C'était d'ailleurs la première fois ainsi que l'une des seules, que la jeune interne avait laissé gagner quelqu'un sans se battre jusqu'au bout. Il faut dire que son père l'avait menacé de lui interdire l'accès à son compte jusqu'à ses 30 ans. Dur, dur.

Ahn Na Yeong parla d'une fête dans un hôtel. Tien tien ? Elle en avait déjà entendu parler. Mais oui ! Quelle était bête ! Tout le monde était invité à ce réveillon annoncé "grandiose" dans un hôtel de luxe en compagnie de la jet-set de Séoul. Jung Ah devait encore demander l'autorisation à son supérieur pour pouvoir partir plus tôt. Perdu d'avance ? Jamais. De toute façon s'il ne lui donnait pas la permission elle devrait s'en aller par la fenêtre car elle ne pouvait pas se permettre de louper cette grande soirée. La demoiselle pourrait rencontrer des Diamonds et tisser des liens. L'ambition de la jeune femme n'avait pas de limites. Alors que Jung Ah leva les yeux vers son interlocutrice au visage angélique celle-ci lui retourna la question.

" Et toi tu as quelque chose de prévu pour noël ? "

"Normalement je devrais aussi aller à cette fête. Au début j'avais prévu de partir en vacances comme ton père et sa femme sauf que je l'aurais fait avec quelques amis. Pour sortir de cette grisaille qu'est l'hiver. Mais on ne peut pas louper une fête comme celle-là, n'est-ce pas ?"


Jung Ah esquissa un charmant sourire. Au pire elle pourrait toujours partir un peu plus tard, l'argent n'était pas le frein. La jolie coréenne en blouse blanche regarda dehors. Il neigeait, encore. Elles n'auraient probablement pas trop de temps pour bavarder dans les couloirs, si des médecins la voyaient en train de parler avec une personne qui n'avait pas l'air d'être une patiente elle se ferait réprimander gravement. Jung Ah sortit de sa poche sa montre ainsi que son porte-monnaie. Il était bientôt 11h. Elle leva les yeux vers Na Yeong.

"Ça te dit un chocolat chaud ? Je te le paye !"


C'était une question qui n'attendait pas de réponse car la coréenne prit la jeune femme par le poignet. Il faut dire qu'il est rare que Jung Ah propose de payer, habituellement elle préfère les autres faire preuve de charité. Égoïste ? Non juste pas généreuse avec tout le monde. Elle était sous son bon jour; Na Yeong avait de la chance. Les deux étudiantes traversèrent de longs couloirs pour ensuite d'engouffrer dans un ascenseur. Une douce musique flottait dans l'air comme un parfum léger, elle s'estompa quand les filles sortirent. Jung Ah et Na Yeong entrèrent dans une sorte de petit salon. Jung Ah s'approcha de la machine à café/chocolat/thé/... et prit deux chocolats. Cette machine était un don du ciel. Son chocolat avait une belle mousse épaisse sur le dessus et un bon goût sucré comme on ne le fait pas. Elle retourna vers la demoiselle aux cheveux courts en lui donnant sa tasse. Jung Ah s'installa à côté d'elle et huma sa tasse. La fumée pénétra ses narines, l'odeur réjouit la coréenne fatiguée.

"Ça peut paraître fou mais moi qui ai bu dans beaucoup de café à travers le monde, je n'ai jamais bu d'aussi bon chocolat. C'est un vrai délice tu ne trouves pas ?"


La pièce était pleine de monde et il y avait pas mal de bruit. Au fond de la pièce il y avait un groupe de jeunes gens qui les regardaient et discutaient en même temps. Jung Ah préféra ne pas leur prêter trop d'attention, s'ils avaient quelque chose à leur demander ils avaient cas venir.


MY NAME IS JUNG AH, I'M 21 & I LIVE IN SEOUL. I WORK IN THE SEOUL'S HOSPITAL AS A DOCTOR. I THINK THE MOST IMPORTANT THING IN LIFE IS TO BE A MOTHER OR A FATHER. HOWERVER I AM A BAD GIRL SO BE CAREFUL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Badaboum

Revenir en haut Aller en bas

Badaboum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soul Seoul :: @.SeoulCity :: Emergency!!! ... Or not... :: Hôpitaux-