AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I just can't stop to bully you (Yoyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: I just can't stop to bully you (Yoyo) Lun 27 Déc - 14:32

*bip* *bip* *bip*

A neuf heures du matin, dans un des milliers d’appartements qui occupaient les quartiers huppés de Séoul, un réveil numérique affichait l’heure sur le plafond de la chambre tout en produisant ce son si particulier. Agacé par l’ancienne sonnerie stridente et insupportable de ces vieux réveils en fer qui d’ailleurs ne se vendent même plus, Jung Bae avait opté pour quelque chose de son temps, un objet technologique forcément. Un simple réveil qui lui avait pourtant coûté aussi cher qu’un jeans de marque. Mais le jeune journaliste n’est pas du genre à faire attention à ce genre de détail. Un long bâillement s’échappa du tas de couette sous lequel il s’était emmitouflé suivit d’un soupire bref. S’il y a bien un moment dans la journée que le jeune homme déteste c’est le réveil, surtout aussi lorsqu’il est si tôt, à ses yeux. D’un geste brusque il écarta l’énorme bout de tissus qui se retrouva à moitié par terre et éteignit son alarme numérique avant de se diriger instinctivement vers sa salle de bain. En dehors d’un café corsé, la seule chose qui peut réveiller Jung Bae est une douche glacée. En quelques secondes le voilà sous l’eau, projetée sous forme de massage thérapeutique, tandis que la radio se mit en marche automatiquement. Les yeux fermés, il resta immobile quelques instants puis finit par se décider à se laver. Ce n’est que 30 minutes plus tard qu’il en sortit et mit autant de temps à se sécher et choisir les vêtements qu’il allait porter aujourd’hui. Comme à son habitude il opta pour une chemise blanche et un jeans délavé par endroits, accommodé par ces converses noires que son père détestait tant.
Tout en buvant son expresso à petites gorgées, les paroles que ce dernier lui avait dit hier au soir revinrent en mémoire. « Un bal sera bientôt organisé. Tu te dois d’y aller. Et trouve-toi une tenue appropriée je te prie. » les sourcils légèrement froncés, il déposa sa tasse dans l’évier et s’empara de sa veste, son téléphone et son portefeuille sans oublier ses clefs de voiture. Qu’il trouve une tenue appropriée ? Cela voulait clairement dire qu’il devait aller faire du shopping n’est-ce pas ? Un instant, le jeune homme regretta que Yoora soit déjà occupée aujourd’hui. Faire els magasins avec sa meilleure amie était toujours un plaisir pour lui. Tout en haussant faiblement les épaules il finit par sortir de chez lui, avant de se diriger vers le centre ville.

Il était presque 11h30 lorsqu’il arriva enfin à destination, préférant garer sa voiture dans un parking sûr situé un peu plus en retrait, de peur qu’on l’abîme. Jung Bae n’échappait pas à cette règle stupide comme quoi la plupart des hommes faisaient autant attention à leur voiture qu’à l’élu(e) de leur cœur. D’autant plus qu’en ce moment, le jeune homme n’avait personne en tête. Officieusement parlant cela va sans dire. Parce que oui, il était fiancé. A une jeune femme magnifique qui plus est. Impossible de le nier, Hyo Jin avait un sourire à rendre fou plus d’un homme. Mais l’un comme l’homme, ils ne ressentaient aucun amour. Les mariages arrangés sont souvent comme ça de toute façon.
Les bras le long du corps, il se dirigea à pas rapides vers sa rue commerçante préférée, celle où la plupart des Séoulites ne se donnent pas la peine d’aller, si ce n’est les plus riches. Et sans attendre il pénétra dans sa boutique de prédilection, un sourire charmeur aux lèvres. Une fois la porte passée il fut accueillit comme un roi, chose plutôt normale quand on sait qu’il est l’un des meilleurs clients, et on s’occupa tout de suite de son cas lorsqu’il exposa la situation dans laquelle il se trouvait. A vrai dire, ce bal il n’avait pas spécialement envie d’y aller. Certes, la plupart des gens huppés de Séoul y seraient, mais il y avait encore cette histoire de Diamond. Qu’est-ce que ces gens allaient faire là bas ? A cause d’eux, un grand nombre d’abrutis allaient trouver le moyen de venir, rien que pour les rencontrer. Rendant la soirée des plus ridicules par conséquence. Tout en enfilant la veste d’un costume Jung Bae soupira fortement, provoquant l’inquiétude des vendeuses. Mais il suffit d’un sourire rassurant pour leur faire comprendre que le problème ne venait pas du costume, qui avouons le était magnifique. D’ailleurs moins de vingt minutes plus tard Jung Bae sortit du magasin avec.

Après l’avoir reposé soigneusement dans le coffre de sa voiture, il retourna sur ses pas et se dirigea vers le parc le plus connu de Séoul. Un endroit qu’il aimait visiter de temps à autres, quand l’envie lui prenait et qu’il avait besoin de calme. Les bras croisés sur son thorax, il marchait à pas lents tout en observant ce qui l’entourait. Ce qu’il y avait de magique dans cet endroit, c’est que toutes les formes de classes sociales s’y trouvaient. Un SDF dormait à point fermés sur un banc tandis qu’à une dizaine de mètres de lui se trouvaient des enfants qui riaient aux éclats, surveillés par leurs mères qui discutaient. Sur le chemin, situé à quelques mètres devant lui, un jeune couple se promenait, et aux vues de leurs vêtements, ces derniers devaient être aussi riches que lui.
C’est à ce moment là qu’une silhouette attira son attention. Une jeune fille aux longs cheveux blonds se trouvait loin d’eux. Et immédiatement un sourire peu rassurant étira les lèvres de Jung Bae. Non il n’avait aucune mauvaise intention envers elle, tout du moins pas vraiment. Yeo Hee, car tel était son nom, avait le don de l’agacer. Elle était trop gentille et trop naïve pour être supportable à ses yeux. Alors le jeune mannequin en avait fait un des ses boucs émissaires. Sauf qu’il n’arrivait pas à être aussi méchant avec elle qu’avec les autres, allez comprendre pourquoi. Alors qu’elle avait le dos tourné, il en profita pour accélérer le pas et la bousculer avec plus ou moins de délicatesse, moins étant le mot, tandis qu’il gardait son sourire sur son visage, prenant un air faussement désolé.

« Oh Yeo Hee ! Tu es tellement petite que je ne t’avais pas vu, excuse moi. Est-ce que tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

— I'm here since : 21/12/2010
— Messages : 48
— Pseudo : Milie
— Avatar : Jun Hyo Seong (Secret)
— Age : 27

MessageSujet: Re: I just can't stop to bully you (Yoyo) Mar 28 Déc - 21:01

Il y a des matins où l’on se dit qu’il aurait mieux fait de rester couché. Et aujourd’hui, c’était le cas pour Yeo Hee qui était victime d’un mauvais début de journée. D’abord, elle n’avait que très peu dormi cette nuit à cause de son voisin d’en haut qui avait fait la fête toute la nuit. Apparemment, la police était intervenue plusieurs fois dans la soirée lui disant qu’il y avait eu des plaintes comme quoi il y avait trop de bruit. Mais son voisin d’en haut était le genre de personne qui se foutait complètement des autres, faisant toujours à sa tête et rembarrant ceux et celles qui osaient porter des plaintes contre ce qu’il faisait. Alors jusqu’à environ 6h du matin, Yeo Hee avait à peine sommeillé, malgré la fatigue qu’elle pouvait ressentir. Heureusement, elle n’avait rien de prévu en cette journée, alors elle s’était dit que dans le pire des cas, elle dormirait pendant la journée. Mais voilà qu’à 11h ce matin, une de ses copines l’avait appelé, alors que Yeo Hee venait tout juste de rentrer dans son sommeil. Elle avait un peu grogné pour ensuite soupirer longuement avant de prendre son portable. C’est là que sa copine lui dit qu’elles étaient sensé se rejoindre au centre-ville à 11h aujourd’hui, parce que Yeo Hee avait accepté d’être son modèle pour ses cours de photographie. En entendant ça, elle se gifla intérieurement ; elle avait complètement oublié. Et tout ça à cause de son stupide voisin qui l’avait empêché de dormir. Elle avait donc répliqué à celle-ci de l’attendre, qu’elle sera là d’ici peu, même si c’était complètement contre sa volonté aujourd’hui. Elle n’eut donc pas trop le choix et fini par se lever difficilement, avant de commencer à se préparer. Une fois fait, elle quitta l’appartement. Heureusement, aujourd’hui son oncle et sa tante lui prêtait la voiture alors elle se faisait un grand plaisir de la prendre pour se rendre en ville. En même temps, cela tombait bien puisqu’elle n’avait pas vraiment le goût de marcher pendant environ une heure, même si le temps était parfait pour ça.

Voilà maintenant près de vingt minutes qu’elle était en route. D’ici peut-être un autre vingt minutes elle allait être enfin à destination. Où alors, peut-être pas. En fait, un bruit commençait à se faire entendre et cela fit Yeo Hee écarquiller les yeux en constatant que ce bruit venait de sa voiture. C’était un genre de grondement et ça n’avait rien de rassurant. Mais voilà, à peine eut-elle le temps de penser à faire quoique ce soit, qu’elle sentit tout à coup sa voiture arrêter de rouler en plein milieu de sa voie. « Non, non, non. Allez stupide voiture, avance ! » lâcha-t-elle alors qu’elle continua de peser lourdement sur la pédale de gaz. Mais évidemment, ce geste ne servit à rien et cela la fit lâcher un petit grognement et ensuite un soupir. Elle sorti alors de la voiture. Elle ne s’y connaissait pas en mécanique alors comment savoir ce qu’était le problème ? Même si elle ouvrait le capot, elle ne pourra pas trouver ce qui cloche. Décidément, ce n’était pas sa journée. Mais au moins, elle avait son portable et d’après les alentours, elle se retrouvait à être près du parc. Ce qui était quand même mieux que de se retrouver au beau milieu de nulle part. N’empêche, elle embarqua sur le trottoir et s’empara de son portable pour appeler une dépanneuse. Résultat, Yeo Hee se devait de les attendre sans savoir combien de temps cela allait prendre. Enfin, elle s’était fait dire qu’on lui envoyait une dépanneuse le plus vite possible. Mais tout le monde sait que dans ce genre de situation le plus vite possible pouvait être d’ici deux heures. Elle soupira à nouveau avant de commencer à se diriger vers le parc, histoire de se détendre un peu. Et voilà qu’à peine eut-elle le temps de franchir quelques mètres qu’on la bouscula. Tout de suite, Yeo Hee releva les yeux, agacée. « Oh Yeo Hee ! Tu es tellement petite que je ne t’avais pas vu, excuse moi. Est-ce que tu vas bien ? ». Hwang Jung Bae. Celui qui s’était décidé à la faire chier pour elle ne savait qu’elle raison. Un genre de bourreau qui s’amusait à lui faire des coups bas et à l’embêter juste pour lui faire péter les plombs. Oh non. Il n’allait pas l’embêter aujourd’hui, surtout que la miss était encore plus irritable. Manquait plus que lui à sa journée pour qu’elle n’aille encore plus mal, tien. Heureusement, elle n’était pas du genre à perdre patience aussi facilement. Certes, c’était agaçant. Certes, elle avait envie de jurer contre sa journée. Mais sa tolérance était bien plus élevée que cela. « Hwang Jun Bae. Va donc t’acheter un pied gauche et un pied droit, ainsi qu’une paire de lunette, tu veux ? » lança-t-elle d’un air agacé. Puis sans même lui porter attention plus que ça, elle lui tourna les talons pour continuer à s’enfoncer vers le parc. Jusqu’à ce qu’elle ne l’entende marcher derrière elle. Elle tourna alors la tête, constatant qu’il s’était décidé à la suivre. À nouveau, elle soupira, toujours agacée. Pendant combien de temps allait-il jouer à ce jeu, là ? « Tu sais, le parc pour les chien de poche se trouve au centre-ville. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I just can't stop to bully you (Yoyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soul Seoul :: @.SeoulCity :: Some relaxation... :: Parcs-